top of page

Saviez-vous qu’il est possible pour les résidents français de venir détecter en Wallonie en toute légalité grâce à l'obtention du permis de détection délivré par l’Awap ?



Dans cet article, nous allons vous expliquer toutes les modalités à réaliser pour pouvoir pratiquer votre hobby selon les conditions du permis en Wallonie.


Pour commencer, les intéressés doivent se munir d'une clé numérique qui leur permettra de se connecter sur le site du gouvernement wallon "Mon Espace". En effet, les résidents en Wallonie utilisent la carte d’identité belge (au format carte bleue) pour se connecter avec un lecteur de carte mémoire adapté.





Pour pallier à cela, vous pouvez obtenir une « clé numérique ». Les codes d'accès à cette clé numérique peuvent être obtenus en se rendant dans l'un des bureaux locaux d'enregistrement de Belgique. Vous pouvez retrouver la liste de ces bureaux sur le fichier PDF disponible à cette adresse : https://dt.bosa.be/sites/default/files/content/2021_10_bureaux_d_enregistrement.pdf.



Dans cette liste, vous remarquerez qu’une multitude de communes (mairie) situées à proximité de la frontière propose ce type de service.


Initialement, il fut prévu pour les Français qui disposaient par exemple d’une seconde résidence en Wallonie, ou pour les personnes travaillant sur le sol belge. Comme les formulaires liés aux activités de prospection sont mis en ligne sur le même portail, nous nous réjouissons de savoir que les modalités de connexion sont déjà disponibles.

Une fois en possession de cette clé numérique, il est nécessaire de s'inscrire à une séance d'information donnée par les archéologues de l'AWAP pour obtenir le permis de détection.

Il existe deux types de formations, la formation en ligne avec le logiciel de vidéoconférence Teams et la formation en présentiel dans leurs bureaux située à Namur. À la fin de chaque formation, une attestation de participation à la séance est remise au format PDF, permettant de demander le permis de détection sur l’espace en ligne "Mon Espace Wallonie".

Pour obtenir ce permis, il est également nécessaire de verser 40 euros sur le compte de l'AWAP et de fournir l'attestation de participation à la séance d'information au format PDF. Un délai de 45 jours ouvrables est ensuite nécessaire pour le traitement du dossier, la création de la carte personnalisée, après quoi la personne recevra sa carte par courrier.


Enfin, il est important de respecter les modalités suivantes lors de la prospection :


  • Encoder une activité de prospection 3 jours maximum avant la date en utilisant le formulaire en ligne "déclaration d'activité de prospection" disponible sur le site "Mon Espace Wallonie ».

  • Dans les 15 jours suivant la sortie de prospection, les objets nécessitant une déclaration doivent être photographiés, pesés, mesurés et encodés un à un dans un formulaire de déclaration également disponible en ligne sur "Mon Espace Wallonie".

  • Les objets découverts perdent toutes valeurs marchandes et ne peuvent quitter le territoire wallon, car ils seront déclarés et répertoriés. Le prospecteur français s'engage à les laisser en Wallonie en les déposant dans un centre de stockage agréé, chez un ami ou un parent, ou au club Spera-Belgium qui stocke les trouvailles de ses membres français qui ont référencé le club comme contact de stockage en Wallonie.


Nous comprenons qu’il n’est pas facile pour une personne vivant en France de venir à la recherche d’autorisation en Wallonie, voilà pourquoi nos sorties mensuelles organisées par le club sont une solution idéale.

L'équipe du club s’occupe de tout en amont comme la recherche des terres, la vérification de la possibilité de prospection et de l'encodage des participants à la sortie de groupe sur le site de la Région wallonne, conformément aux exigences légales. Les avantages sont nombreux : une journée de détention de 8h à 18h-19h, une équipe chaleureuse qui vous accompagne, la possibilité de découvrir de nouveaux endroits et de partager des moments conviviaux avec d'autres passionnés de détection. En plus, sur place, vous profiterez d’un petit déjeuner dès l'ouverture du site à 8h et d'un repas complet à volonté pour la pause déjeuner. (le prix d’une entrée à une sortie mensuelle comprend l’assurance, le petit déjeuner, le déjeuner).

Les membres et la direction du club rappellent également les modalités et aident les débutants à prendre les photos avec les coordonnées GPS. L'ambiance est au beau fixe et les plus expérimentés partagent leurs expériences avec les autres. Actuellement, près de 200 détenteurs du permis de détection se sont inscrits pour rejoindre les rangs du club, soit environ 25% de tous les détenteurs du permis en Wallonie (en date de janvier 2023) !



De plus, le club organise chaque année un grand rallye de détection avec de nombreux lots à remporter afin de présenter le musée du prospecteur avec l’ensemble des objets retrouvés par les membres depuis la création du club…



En résumé, réservez, profitez, déclarez… le reste est gérer par le club ! Le but est de disposer dans ses rangs de personnes motivées et soucieuses de l’image positive du prospecteur français par la mise en évidence de déclaration et d’activité de prospection transparente et médiatisée sur les réseaux sociaux… Changez les mentalités par l’exemple et non les revendications avec Spera-Belgium.


Découvrez notre agenda des sorties mensuelles sur le site web : https://www.spera-belgium.com/réservation



La situation en France est devenue compliquée pour ce qui est de la pratique de la détection de métaux, nous avons récemment eu à faire face à plusieurs problèmes (Tous à Poelle et son procès, passage Télévisé sur France2...) qui nous ont porté préjudice. Nous avons décidé de poser la question à une intelligence artificielle qui est connectée à internet et dispose d'une vue 360° sur la question. La réponse de Chat GPT de Open AI est juste INCROYABLE !

Dans cet article, nous allons vous présenter les différentes questions que nous avons posées à Chat GPT et les réponses qu'il nous a données. Ses réponses nous laisse sans voix et sa proposition n'est pas si éloignée de notre projet de Spera-Belgium (www.spera-belgium.com) mis sur pied avec le soutien d' Avproduction (www.avproduction.be)

"Peux tu proposer une solution à un problème qui touche l'activité de détection de métaux en France?". Un des problèmes qui touche l'activité de détection de métaux en France est la difficulté pour les amateurs de cette activité à trouver des terrains de prospection qui leur sont accessibles. En effet, de nombreux terrains appartenant à des particuliers ou à des entreprises sont interdits d'accès aux détectoristes, ce qui peut être frustrant pour ceux qui souhaitent pratiquer leur loisir. Une solution à ce problème pourrait être la mise en place de terrains de prospection dédiés, gérés par des associations ou des collectivités locales. Ces terrains pourraient être équipés de panneaux d'information sur les règles de prospection et les modalités d'accès, afin de permettre aux détectoristes de pratiquer leur activité de manière responsable et respectueuse de l'environnement. En plus de permettre aux détectoristes de trouver un terrain adapté à leur pratique, cette solution pourrait également contribuer à promouvoir l'image de cette activité auprès du grand public, en montrant que la prospection de métaux peut être réalisée de manière responsable et respectueuse des biens et des personnes.

Et comment ferais-tu pour contrer les critiques négatives des professionnels de l'histoire suite à la mise en place de ton idée ?

Il est possible que certains professionnels de l'histoire critiquent la mise en place de terrains de prospection dédiés, en estimant que cela pourrait créer des risques de pillage ou de destruction de sites archéologiques. Pour contrer ces critiques négatives, il serait important de mettre en place un certain nombre de mesures de protection et de prévention. Parmi ces mesures, on peut citer :

  • La création de règles claires et précises, qui définissent les zones autorisées à la prospection et les modalités d'accès à ces zones. Ces règles devraient être affichées sur les panneaux d'information présents sur les terrains de prospection, afin que tous les détectoristes puissent en prendre connaissance.

  • L'organisation de campagnes de sensibilisation auprès des détectoristes, afin de leur rappeler leurs obligations et de leur montrer les bonnes pratiques à suivre pour protéger les sites archéologiques.

  • La mise en place d'un système de signalement et de gestion des anomalies, qui permettrait de détecter rapidement tout problème ou toute situation suspecte sur les terrains de prospection.

En adoptant ces mesures et en travaillant en collaboration avec les professionnels de l'histoire et les collectivités locales, il devrait être possible de contrer les critiques négatives et de gérer de manière responsable les terrains de prospection dédiés.

As tu une idée du pourquoi les archéologues ne désirent pas voir de prospecteur en France ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les archéologues ne souhaitent pas voir de prospecteurs sur les sites archéologiques en France. Voici quelques explications qui pourraient être avancées :

  • La crainte de voir les sites archéologiques pillés ou détériorés par les prospecteurs. En effet, si les prospecteurs ne respectent pas les règles de précaution et de protection des sites, ils peuvent causer des dégâts ou détruire des vestiges qui ont une grande valeur historique et scientifique.

  • Le souci de préserver l'intégrité des sites archéologiques et de leur offrir une protection maximale. Pour les archéologues, il est important que les sites archéologiques soient préservés dans leur état originel, afin de pouvoir être étudiés et compris de manière la plus complète possible.

  • La volonté de protéger les sites archéologiques contre les trafics illicites. Malheureusement, certains prospecteurs peuvent être tentés de vendre les objets qu'ils trouvent sur les sites archéologiques, ce qui peut contribuer à alimenter les trafics illicites de biens culturels. Les archéologues sont donc souvent très vigilants pour empêcher ces pratiques.

En conclusion, les archéologues ne souhaitent pas voir de prospecteurs sur les sites archéologiques en France principalement pour protéger ces sites contre les risques de pillage, de détérioration et de trafic illicite.


Nous avons été très surpris par les réponses données par l'IA lorsque nous lui avons posé la question de comment apporter une solution aux problèmes liés à la pratique de la détection de métaux en France. Sa proposition de création d'associations pour la mise à disposition de zones autorisées contient des points communs avec notre club de détection Spera-Belgium, qui a vu le jour en Wallonie en 2021 afin de fédérer les prospecteurs responsables sous les couleurs d'un club où la législation belge est correctement appliquée. Cette idée de créer des associations pour encadrer la pratique de la détection de métaux est intéressante et pourrait être une solution pour résoudre les problèmes liés à cette activité en France.

En sachant que cette IA dispose d'un accès complet à Internet, c'est une réflexion globale sur la problématique qui a été proposée, peux être est-ce le début d'une piste sérieuse ou nous pourrions motiver l'un ou l'une personne à se lancer dans l'aventure SPERA-FRANCE !


Et pour terminer avec une cerise sur le gâteau : Découvrez qui à créé le titre de notre article ?





Nous avons été très surpris par les réponses données par l'IA lorsque nous lui avons posé la question de comment apporter une solution aux problèmes liés à la pratique de la détection de métaux en France. Sa proposition de création d'associations pour la mise à disposition de zones autorisées contient des points communs avec le club de détection Spera-Belgium, qui a vu le jour en Wallonie en 2021 afin de fédérer les prospecteurs responsables sous les couleurs d'un club où la législation belge est correctement appliquée. Cette idée de créer des associations pour encadrer la pratique de la détection de métaux est intéressante et nous serions vraiment curieux de trouver des personnes motivées par cette idée de régionaliser des zones ou l'utilisation d'un détecteurs de métaux pourrait être tolérée voir même autorisée et encouragée. Cela pourrait être une solution pour résoudre les problèmes liés à notre hobby en France. Bien que nous avions posé la question pour le fun par pure curiosité afin de tester les capacités de cette intelligence artificielle, nous espérons quand même que des initiatives similaires à Spera-Belgium verront le jour en France afin de permettre aux passionnés de cette activité de la pratiquer de manière responsable et légale.

1
2

Blog de Spera Belgium

bottom of page